Quelle est
la situation
financière
actuelle de
La Presse?

Les revenus de La Presse proviennent essentiellement de la publicité. Or, les géants américains Google, Facebook et Amazon accaparent aujourd’hui près de 80 % des investissements publicitaires numériques, ce qui fragilise le modèle d’affaires traditionnel des médias écrits. Évoluant au sein d’une structure à but non lucratif, La Presse vole désormais de ses propres ailes. Sa viabilité financière repose donc sur la diversification de ses revenus et sur les contributions de ses lecteurs.

Consultez le dernier bilan financier de La Presse


Pourquoi
ne pas rendre
les contenus
payants?

La Presse croit que l’information est un bien public et qu’il est de son devoir de fournir une information de qualité à un plus large auditoire possible. C’est pour cette raison que l’information qui se retrouve sur ses plateformes est accessible à tous.


À quoi servira
l’argent recueilli
en dons?

Entièrement indépendante, La Presse est maintenant une organisation journalistique enregistrée (OJE), ce qui lui permet de récolter des dons et d’offrir en retour un reçu fiscal. Ce statut comprend des obligations légales qui stipulent que l’ensemble de ses activités sont consacrées à la réalisation d’une couverture rigoureuse, diversifiée et complète de l’actualité. Il donne également l’assurance que les profits sont entièrement réinvestis dans l’organisme. Ainsi, tous les dons recueillis auprès des lecteurs servent notre mission d’offrir un journalisme de qualité, gratuit et accessible pour tous.  


Pourquoi
avez-vous créé
un fonds
de réserve?

En 2022, nous avons mis en place un fonds de réserve pour garantir la pérennité de La Presse. Ainsi, nous y plaçons une partie de nos surplus afin d’accumuler une réserve suffisamment importante pour traverser une éventuelle récession économique, qui entraînerait une chute substantielle de nos revenus publicitaires pendant quelques années. 

La Presse évolue dans une industrie en profonde mutation et dans un environnement compétitif, dominé par les géants du web comme Google, Amazon et Facebook, ainsi que de grands joueurs intégrés milliardaires tels que Rogers, Bell et Québecor. Nous devons, en tant qu’entreprise responsable et sans actionnaire, faire croître ce fonds pour assurer la poursuite de nos activités, sans être mis à risque par les constantes fluctuations économiques.  

En somme, nous tenons à ce que tous les dons soient réinvestis dans notre mission et dans cet esprit, la création de ce fonds nous permet de nous assurer que cette mission demeure pérenne.


Des sources
de revenus
diversifiés

Les revenus publicitaires

La publicité demeure notre principale source de revenus. En proposant des produits innovants et performants qui répondent aux besoins des annonceurs, nous sommes parmi les plus importants joueurs du marché numérique dans les médias au Canada.



Les dons

Par l’entremise d’un don unique ou mensuel, les lecteurs permettent à La Presse de poursuivre sa mission d’information. Des entreprises et des fondations acceptent également de l’appuyer par des dons majeurs et des ententes récurrentes pour assurer sa pérennité.


L’aide publique

Pour soutenir les médias écrits qui évoluent dans un marché en profonde transformation, les gouvernements du Québec et du Canada ont mis sur pied des programmes financiers universels, accessibles à l’ensemble des joueurs de l’industrie.